What else ?

Comment fumer moins en fumant autant ?

Oui, je sais que le titre de mon post fait un peu « marketing » mais, que voulez-vous, on ne se refait pas :smile:

Et, plus sérieusement, si je vous ai mis cette « accroche » c’est qu’elle se veut réellement le reflet de ce que j’ai à vous « proposer » à savoir : fumer à la même fréquence mais, en moindre quantité.

Bien entendu, c’est une méthode que j’ai testée hein ;-)

Donc, la voici :

- N’hésitez pas à fumer des demi-cigarettes (en évitant d’aspirer la 1ère bouffée de la 2éme moitié *) si cela peut être un système alternatif à votre défumage progressif ou à la baisse de votre consommation de tabac.

- Ayant testée cette méthode sur moi dans le cadre de mon arrêt avec Champix (car je n’arrivais plus à fumer toutes mes cigarettes jusqu’au bout), j’ai tâché de me renseigner pour essayer de comprendre pourquoi cela fonctionnait si « coolement » et voici ce que j’ai trouvé :

En bloquant certains récepteurs, la nicotine augmente, en réaction, la sécrétion d’autres neurotransmetteurs ou hormones dans notre organisme dont la dopamine, la noradrénaline et la sérotonine.

Cet effet est très rapide, inférieur à sept secondes, soit la première bouffée d’une cigarette.

Cette stimulation intense donne une impression de plaisir et de bonne humeur (sérotonine) et, stimule le centre de la récompense (dopamine) en quelques instants avec une impression « d’euphorie » immédiatement suivie par une impression de relaxation.

Ainsi, dès les premières bouffées d’une cigarette, notre besoin en nicotine est pratiquement satisfait.

Beaucoup de gens qui prônent l’arrêt définitif et ceci et cela, vous diront que c’est « n’importe quoi » et qu’il vaut mieux s’arrêter net.

Moi, je pense, au contraire, que tout est une question de personnalité et d’individu et que chacun doit trouver une méthode – LA méthode ! – qui lui convient le mieux.

Le principal, c’est de se donner un but précis – idéalement « l’arrêt du tabac » ou, alternativement « sa réduction » – de s’y tenir et, d’y parvenir : et peu importe comment !

A présent, je vous souhaite donc un bon « défumage en fumant » si cela peut être votre solution idéale à vous ;-)

 * Selon tabac-info-service : il ne serait pas conseillé de rallumer une cigarette déjà consommée, car le bout est carbonisé et contient un grand nombre de substances nocives. De plus, pour la rallumer, vous allez devoir chauffer plus la cigarette pour qu’une combustion se mette à nouveau en place, et plus celle-ci sera chaude, plus ça produira de substances dangereuses pour votre santé.

Mots-clefs :, , , , , , ,

A propos de Votre-dévouée-administratrice

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus